La Kia Rio cinq portes 2018 fait ses débuts à Paris

  • La Kia Rio cinq portes 2018 fait ses débuts à Paris PHOTO: MICHEL DESLAURIERS

    Les ventes de voitures sous-compactes sont en déclin au Canada, mais sur une échelle globale, la Rio constitue le modèle le plus vendu de Kia. La génération actuelle a été lancée en 2011, et bien que la voiture cache bien son âge, il était temps pour ...

    Les ventes de voitures sous-compactes sont en déclin au Canada, mais sur une échelle globale, la Rio constitue le modèle le plus vendu de Kia. La génération actuelle a été lancée en 2011, et bien que la voiture cache bien son âge, il était temps pour du nouveau.

    La nouvelle Rio arrivera au Canada le printemps prochain en tant que modèle 2018, et disposera d’une carrosserie entièrement redessinée, avec plus de substance et de dynamisme. L’empattement a été allongé de 10 mm, alors que la longueur grimpe de 15 mm et la hauteur de toit chute de 5 mm.

    Ces nouvelles dimensions procurent plus d’espace intérieur. Malgré la ligne de toit plus basse, le dégagement pour la tête augmente légèrement, avec des gains en dégagement pour les jambes à l’avant ainsi qu’aux épaules avant et arrière. Selon Kia, le volume du coffre est également plus grand, et le dossier de la banquette arrière peut évidemment se rabattre avec une division 60/40 afin d’augmenter davantage l’espace de chargement.

    La structure de la Kia Rio 2018 sera construite avec une plus grande quantité d’acier à haute résistance – 51% pour la nouvelle voiture contre 33% pour l’actuelle – qui rendra la voiture non seulement plus sécuritaire, mais bonifiera son comportement routier aussi. Une foule d’aides électroniques à la conduire sécuritaire sera offerte, comme l’avertissement précollision frontal avec détection de piétons et l’avertissement de sortie de voie. Par contre, on n’a pas encore confirmé si ces caractéristiques se retrouveront aussi sur la Rio nord-américaine.

    La suspension et la direction de la voiture ont été retravaillées afin de rehausser le confort et la dynamique de conduite. À l’arrière, la Rio conserve sa poutre de torsion, mais gagne des amortisseurs plus verticaux. La voiture recevra des jantes de 15 et de 17 pouces.

    À l’intérieur, la dernière génération du système multimédia de Kia sera offerte, qui comprend un écran tactile de cinq pouces et d’une chaîne audio à six haut-parleurs. Les versions mieux équipées ajouteront un écran de sept pouces ainsi qu’un système de navigation et l’intégration Apple CarPlay et Android Auto. Des ports USB seront installés à l’avant et à l’arrière afin de brancher tous les appareils des occupants de la voiture.

    Tout ceci est parfait, mais on ne sait toujours pas ce que Kia relâchera sous le capot de la Rio 2018. En Europe, on proposera un choix de trois moteurs : un quatre cylindres de 1,2 litre avec 84 chevaux métriques; un quatre cylindres de 1,4 l avec 100 chevaux; un quatre cylindres turbodiesel de 1,4 l avec 70 chevaux, ou 90 chevaux et un couple de 177 lb-pi; et un nouveau trois cylindres turbo de 1,0 l qui produira 100 ou 120 chevaux ainsi qu’un couple de 127 lb-pi. Des boîtes manuelles à cinq et à six rapports seront disponibles, bien que seul le moteur à essence de 1,4 litre offrira le choix d’une automatique à quatre rapports.

    Bien que le moteur turbo de 1,0 litre à haut rendement nous semble intéressant, on devinera qu’aucune de ces motorisations ne traversera l’Atlantique. La Rio actuelle est équipée d’un quatre cylindres de 1,6 l qui développe 137 chevaux. On devra probablement attendre quelques mois avant que Kia n’annonce ses plans pour le marché nord-américain, et en passant, une berline Rio devrait apparaître au salon de Los Angeles ou de Detroit. Une bonne chose, puisque les Américains ont une préférence marquée pour les berlines.

    Contrairement à la version européenne de la Rio qui sera assemblée là-bas, la version nord-américaine de la sous-compacte sera construite aux côtés de la Forte à la nouvelle usine de Kia au Mexique.